Aujourd’hui, j’ai découvert une marque récente fabriquant de belles guitares customs : Daemoness. Et parmi tous les modèles réalisés, la Antichrist, une des plus curieuses flying V que j’ai pu voir jusqu’à présent. Les finitions sur le corps en acajou entouré d’érable sont en fait des reproductions minutieuses peintes à la main de gravures du 15ème et 16ème siècle, représentant la sorcellerie, la torture, et la conception de l’antéchrist. Pourquoi ? Dylan Humphries, créateur de la marque anglaise, explique qu’il voulait créer une guitare inspirant plus que tout le Métal. Mais est-ce que sa forme agressive et son micro EMG ne suffisaient pas ?