Il y a quelques jours, j’ai été interpellé par une sympathique commande Custom d’un client de MeloDuende. Baptisée « Beast on the Strings » par son propriétaire, ce modèle à deux échancrures est basé sur la CC’ Replicant de la gamme Standard. Plus épuré, le corps est ici toujours en aluminium avec une finition anodisée noir, mais ne comporte pas de pickguard. A la place, une gravure fine représentant des symboles de notation musicale a été fidèlement réalisée d’après un dessin de la fille du client. Au niveau de l’accastillage, le chevalet reste un wraparound ajustable TonePros AVT2, et on retrouve ces deux énormes potards chromés type Danelectro réglant volume et tonalité. Comme sur 90% des MeloDuende, le manche est entièrement en palissandre indien. En partant d’une base Warmoth, MeloDuende retravaille entre autres la forme de la tête et l’incrustation d’inlays avec de l’aluminium. Le radius progressif 10-16″ me rappelle la Ice Breaker AK testée ici. Cela fait partie des détails que j’avais particulièrement aimé lors de mon essai, et ça me refait d’ailleurs penser aux principales qualité des instruments MeloDuende : confortables et légers, en plus d’être extrêmement classes ! La tête est plus fournie que la double cut de série, avec deux plaques et un cache truss rod métalliques. Furieuse, la bête a mis à sa disposition des micros Bare knuckle : Mississippi Queen au chevalet (un P90 au format humbucker) et Brown Sugar de Tele au manche. Livrée dans un étui Deluxe Boblen, cette Custom a coûté un peu moins de 2900€ à son heureux propriétaire.

Concernant les « MeloNews », la marque devrait lancer un modèle de guitare inédit d’ici fin juin / début juillet, et la variante basse sera disponible peu de temps après. Enfin, une nouvelle version de leur site Internet sortira à la même période, où l’on pourra apercevoir de nouveaux artistes rejoignant le Club MeloDuende.