Strymon a l’habitude de surprendre par la qualité de ses pédales d’effet numériques haut de gamme. Au début de cette semaine, ce sont deux alimentations que la marque a présenté. On ne s’attendait pas vraiment à ce genre de sortie, et les californiens arrivent pourtant à nous faire rêver avec une « simple » gamme d’alimentations, alors que ce n’est pas ce qu’il y a de plus sexy dans un pedalboard à la base. Arrêtez-moi si je me trompe, mais je crois qu’on a ici affaire aux plus jolies alimentations de l’histoire ! La concurrence avait tellement de chemin à faire visuellement parlant que Strymon prend ici largement le dessus : le design est très soigné grâce à un boîtier en aluminium anodisé « Midnight Blue », de jolies LED vertes qui s’allument quand vos effets sont branchés, et ce n’est que la partie apparente de ces nouveautés.

Annoncées comme les plus puissantes et technologiquement avancées des alimentations, la Zuma et la Ojai possèdent deux niveaux d’isolation éliminant complètement les boucles de masse et les bruits parasites, pour que vos pédales sonnent enfin comme elles le devraient.

La Zuma offre 9 sorties 9V, dont 2 avec un switch 12V et 18V (notez que même leurs switchs sont jolis…). La Ojai est elle deux fois plus petite avec seulement 5 sorties 9V, mais possède pour le reste les mêmes caractéristiques que sa grande soeur. Une sortie 24V servira à alimenter une ou plusieurs Ojai dans le cas où vous souhaiteriez agrandir votre pedalboard, ou même connecter plusieurs pedalboards entre eux avec un seul câble d’alimentation.

La sortie de ces deux magnifiques alims est prévue pour le printemps 2016, à des tarifs étonnants comparés aux autres produits Strymon puisqu’ils viennent se placer dans des fourchettes de prix proches des T-Rex et MXR : comptez 149$ pour la Ojai et de 249$ pour la Zuma.