C’est d’abord le design particulier que l’on aperçoit chez cette « Barely Finished Guitar », nom complet de cette Gibson Les Paul testée chez Music Challenge. Un nom qu’elle porte d’ailleurs très bien puisque c’est sur son aspect boisé vintage « à peine fini » que nos yeux se focalisent tout de suite.

Lors de sa prise en main, on peut remarquer une légèreté peu commune chez les Les Paul du fait de l’acajou et de l’érable composant la guitare, ce qui étonne (voire perturbe) les habitués de la série. Quand on commence à jouer, l’absence de vernis assure une grande facilité de déplacement sur le manche constitué de 22 cases, malgré sa largeur qui pourrait s’avérer peu pratique pour les petites mains.

Côté son, cela devient encore plus intéressant étant donné la puissance des deux micros « BurstBucker 3 » et « P-90 », affichant une bonne présence dans les graves mais aussi dans les aigus. Les boutons, toujours en bois pour rappeler le style rétro de la BFG, offrent une multitude de réglages au point que l’on s’y perd un peu. Le son reste globalement réservé aux styles plus rock que clean, avec cependant un son blues impeccable.

Entrée de gamme vraiment intéressante, la Gibson Les Paul BFG offre les qualités principales d’une Les Paul comme un son exceptionnel et une bonne prise en main, mais avec un design old school qui suit, quoique peut-être trop ciblé pour séduire tous les guitaristes, mais avec une légèreté incomparable aux autres de sa série et le budget abordable en plus.