La famille des médiators ergonomiques Le Niglo devient de plus en plus grande ! Cette fois-ci, le N4 est décliné pour la première fois en POM, une matière plastique légère et résistante. Venant de recevoir le modèle décliné en noir, je vous propose de le découvrir dans la suite de l’article…

Présentation

La matière de ce médiator n’a pas été choisie par hasard. Daniel Patin, le créateur de la marque, a décidé de répondre à la demande de beaucoup de guitaristes n’aimant pas les sonorités qu’apportent ses modèles en bronze/argent/chrome/vermeil. Ce premier bénéficie d’une fabrication au moulage et est décliné en deux coloris : noir et blanc.

Description

Le Niglo 4 en bronze était caractérisé par une pointe plus longue que les autres Niglos et par un quadrillage côté index offrant une ergonomie supérieure. On retrouve ici la pointe allongée, mais le quadrillage a été remplacé par une texture « granuleuse » plus adaptée à cette matière, et présente des deux côtés du médiator. Malgré ces petits changements, la forme du N4 est conservée pour cette première construction en POM car c’est le modèle phare de la marque. Sa versatilité permet en effet une utilisation autant adaptée aux guitaristes (solistes et rythmiques) qu’aux bassistes.

Sensation de jeu

La première différence lorsque l’on a un N4 POM entre les doigts, c’est sa légèreté. Il ne pèse que 3 grammes, contre 10 pour la version en bronze. Un poids qui est certes plus élevé qu’un médiator classique, mais qui ne gêne absolument pas lors du jeu. Les guitaristes peu habitués seront probablement plus perturbés (au départ) par son épaisseur que par ses quelques grammes. En tout cas, ce modèle n’échappe pas à la règle des médiators Le Niglo : très confortable, il épouse parfaitement la forme des doigts et sa matière plastique est agréable au toucher. Sa pointe affinée permet de gratter les cordes sans les abîmer, et de garder une bonne précision pour les arpèges.

Sonorités

En jouant quelques accords, on remarque tout de suite que l’on n’a pas de son typé comme pour d’autres plectres aux formes atypiques ou métalliques. C’est surtout cette particularité qui va influencer votre choix dans un des Niglos. Si vous n’aimez pas le son que peut produire les matières métalliques mais que la forme du N4 vous intrigue, ne cherchez pas plus loin et optez pour celui-ci. J’ai trouvé l’attaque plus faible que le modèle en bronze, mais elle reste bien meilleure que celle d’un médiator plat. On obtient ainsi un peu de volume supplémentaire sans trop se fatiguer.

Ce que j’ai aimé :

– L’esthétique,
– L’ergonomie,
– Le confort de jeu.

Ce que j’ai moins aimé :

– Il est un peu moins joli qu’un Niglo métallique si vous souhaitez le porter autour du cou.

Conclusion

Nouveau design, nouvelles sensations de jeu et nouvelles sonorités sont au rendez-vous dans ce Niglo N4 en POM. On pourrait qualifier ce Niglo d’hybride : il se situe entre le médiator classique et le médiator atypique, du fait de sa matière plastique et de sa forme conçue à la main. Disponible en noir et en blanc pour 11€ sur le site officiel, je le recommande à ceux qui souhaitent acquérir un Niglo sans pour autant apprécier les sonorités métalliques qu’offrent les autres modèles.